Saison 2014/2015

DU 02 AU 15 MARS 2015 / Résidence de création

Du Lundi au Vendredi à 20h30 / Samedi 07 mars à 19h / Samedi 14 mars à 20h30
Dimanche à 17h / Relâche les jeudis

 

© Michèle Constantini

 
Avec
Pierre Baux

Scénographie
Violaine Schwartz
Pierre Baux
Thomas Costerg

Lumière et régie générale
Thomas Costerg

Collaboration artistique
Milena Csergo

Administration de production
Séverine Grumel
En coréalisation avec Le Colombier, la Cie Irakli présente
LE VENT DANS LA BOUCHE
Un spectacle de Pierre Baux et Violaine Schwartz
d'après Le vent dans la Bouche de Violaine Schwartz (Ed. P.O.L.)
 

Le spectacle /

Le roman laisse planer le doute sur l’identité réelle du personnage :
Qui est vraiment Madame Pervenche ? Un homme ou une femme ?
Et quel est son prénom ? Quand elle était enfant, elle s’appelait Pierre.
Adapter Le vent dans la bouche, c’est donner corps et voix à cette écriture, c’est un exercice d’exagération. En choisissant un homme pour incarner Madame Pervenche qui se rêve en Fréhel, nous accentuons encore le thème du fantasme et du dédoublement si présent dans ce texte.
Pierre se prend pour Marguerite, qui se prend pour Fréhel, née Marguerite Boulc’h et qui avait choisi comme premier nom de scène Pervenche.
Jeux de rôles multiples.
Vertige et vanité du théâtre.

Le texte /

Une nuit d’insomnie, rythmée par les gorgées de whisky comme un métronome. Cabaret intime.
Fréhel était une grande vedette de la chanson réaliste, mais qui la connaît encore ?
Heureusement Madame Pervenche est là.
Archéologue des années folles.
Elle écrit depuis très longtemps un livre sur Fréhel. Et se noie dans ses brouillons. Tant de questions sans réponse. La vie est une énigme.
Elle est envahie par les chansons de Fréhel qui s’emmêlent à ses pensées. Elle mélange sa vie à la sienne, même chagrin d’amour, même coiffure, même grain de beauté, même alcool, même solitude, mêmes habits.
Sœurs de sang.
Femmes gigognes.
Elle est aussi présidente de l’association « Pour Fréhel ».
Elle voue sa vie à Fréhel. Tous les jours, elle écrit au Président pour demander le rapatriement de Fréhel au cimetière de Montmartre car Fréhel est enterrée misérablement au Cimetière Parisien de Pantin et c’est inadmissible !
Heureusement Madame Pervenche est là.
Le jour du rapatriement, elle fera un grand discours.
Cette nuit d’alcool et d’insomnie, elle prépare ce qu’elle va dire.
Elle répète. Elle s’habille.
Cérémonie.
Théâtre en chambre.
Olympia solo.
Le texte est un monologue, croisant la vie chaotique de Fréhel au déséquilibre de la narratrice, mêlant lettres aux Présidents, discours imaginaires, chansons, récitations de plans de cimetière, complaintes d’amour, dans la légèreté et la noirceur d’une nuit d’ivresse.

Coproduction, création et résidences / Les Subsistances - Lyon, la Comédie de Reims - CDN, Le Colombier / Cie Langajà Groupement (Bagnolet). Avec les soutiens / Nouveau Théâtre de Montreuil - CDN et de la DRAC île-de-France au titre de l'aide à la production dramatique. Avec l'aide d'Arcadi Île-de-France/Dispositif d'accompagnements.

PARCOURS PUBLIC / ENTRÉE LIBRE

Réservation conseillée

 

SAMEDI 14 FÉVRIER À 16H30 / À la Médiathèque de Bagnolet

Rencontre avec Violaine Schwartz
Après le remarqué La tête en arrière (éd. Pol. 2010), Violaine Schwartz nous revient avec Le vent dans la bouche (éd. Pol. 2013).

Articulé autour de Fréhel, la "grande chanteuse oubliée", ce texte déroule l'obsession d'une femme dont le sacerdoce et la vocation consistent à sauver de l'oubli cette diva populaire du début du XXeme siècle. Chansons, flash back, lettres aux Présidents, discours imaginaires, récitations de plans de cimetière, complaintes d’amour, Violaine Schwartz nous donnera à entendre quelques extraits de ce texte drôle et féroce et nous présentera son écriture et le rapport intime qu'elle entretient au souffle et au chant, puisqu'elle-même est également comédienne et chanteuse.

SAMEDI 07 MARS À 21H / À l'issue de la représentation au Colombier

J'AI LE CAFARD
Concert d'Hélène Labarrière (contrebasse) et Violaine Schwartz (chant)
En deuxième partie du spectacle Le Vent dans la Bouche qui se jourear ce jour-là à 19h.
La comédienne et auteur Violaine Schwartz et la contrebassiste Hélène Labarrière font savourer en duo l'insolence et l'humour mordant des chansons réalistes du début du XXe siècle.

SAMEDI 14 MARS À 18H / En amont de la représentation au Colombier

LA TÊTE EN ARRIÈRE
Lecture-Performance par Violaine Schwartz de son premier roman (éditions P.O.L 2010)
Ce livre nous fait pénétrer dans le cerveau en surchauffe d'une cantatrice déchue, minée par le chômage, envahie de vertiges et de voix, qui cherche furieusement à sortir de la spirale et déploie une énergie démente pour rester debout.