Saison 2016/2017

DU 19 AU 21 MAI ET DU 31 MAI AU 2 JUIN 2017 / AU COLOMBIER

 
LES RENCONTRES CHORÉGRAPHIQUES INTERNATIONALES
DE SEINE-SAINT-DENIS

ANITA MATHIEU / Directrice du festival

Lieu de repérage et d'accompagnement pour les artistes, le rendez-vous annuel des Rencontres chorégraphiques propose des oeuvres qui séduisent, dérangent, des oeuvres qui exigent attention, écoute et font résistance à la banalisation répandue autour de nous.
Une danse d'aujourd'hui qui témoigne des représentations du monde et de l'universalisme des questions.
Une mémoire du présent explorant les échos de l'ici et de l'ailleurs, traversée par l'altérité, l'intime, l'émotion dans des écritures singulières, des langages et des esthétiques que chorégraphes et interprètes nous font partager.

DU 19 AU 21 MAI / CROATIE - ALLEMAGNE

Programme partagé avec : Mallika Taneja (IN) / Daina Ashbee (QC-CA)
 
 

© Roger Rossel

Staying alive

Solo – 37 minutes

Chorégraphie : Jasna Layes Vinovrski

Staying alive est une réflexion sur l'organisation et le contrôle des migrations. La pièce questionne l'appareil juridique, qui tient aujourd'hui un rôle crucial dans le processus de migration. Une femme habillée en tailleur marmonne un langage juridique. Vacillant sur une pile de livres, dépendante d'une tablette numérique, elle entre peu à peu dans un état de stress, se confrontant à des situations fragiles et précaires. L'humour subtil et les multiples absurdités de ce solo traduisent "l'état d'exception" à propos duquel Walter Benjamin écrivait : "La tradition des opprimés nous enseigne que l'état d'exception dans lequel nous vivons est la règle."

DU 19 AU 21 MAI / INDE

Programme partagé avec : Jasna Layes Vinovrski (HR-DE) / Daina Ashbee (QC-CA)
 
 

© David Wohlschlag

Thoda Dyan Se (Be careful)

Solo – 30 minutes

Chorégraphie : Mallika Taneja

"Un bref mode d'emploi destiné aux femmes pour éviter les ennuis qui les menacent, car vous savez... les temps sont durs. » Jeune comédienne indienne, Mallika Taneja aborde avec impertinence la question de la condition de la femme dans son pays. Performance irrévérente et pleine d’ironie, Thoda Dyan Se (Be careful) s’attaque aux préjugés que les femmes indiennes subissent au quotidien.

DU 19 AU 21 MAI / QUÉBEC - CANADA

Programme partagé avec : Jasna Layes Vinovrski (HR-DE) / Mallika Taneja (IN)
 
 

© Daina Ashbee

Pour

Solo – 60 minutes

Chorégraphie : Daina Ashbee

Marqué par ses origines cries, métisses (peuples autochtones du Canada) et hollandaises, le travail de Daina Ashbee oppose tradition à destruction. En levant le tabou sur ces douleurs intimes et les résonances émotives qu’elles suscitent, cette pièce interprétée par Paige Culley, allie force et vulnérabilité.

DU 31 MAI AU 02 JUIN/ IRAN

Programme partagé avec :
Sina Saberi (IR) / Ruri Mito (JA) / Ji Yeon Yang (KR) / Oona Doherty (IE) / Vania Vaneau (BR)
 
 

© Mitra Ziaee Kia

Shekarpareh (sugar candy)

Solo – 13 minutes

Chorégraphie : Mitra Ziaee Kia

Shekarpareh porte un regard sur la femme moderne et sur une période passée de l'Iran, celle où les rois avaient plusieurs femmes. Oeuvre inspirée de motifs iraniens allant de la discipline à l'aléatoire, de la stabilité à l'instabilité, du calme au cri, du mouvement à la suspension, Shekarpareh est la connexion de ces deux périodes historiques différentes et de leur relation au monde, au mouvement et à la danse contemporaine.

DU 31 MAI AU 02 JUIN/ IRAN

Programme partagé avec :
Mitra Ziaee Kia (IR) / Ruri Mito (JA) / Ji Yeon Yang (KR) / Oona Doherty (IE) / Vania Vaneau (BR)
 
 

© Attila Glazer

Prelude to Persian mysteries

Solo – 9 minutes

Chorégraphie : Sina Saberi

Trouver le chemin entre un passé invisible et un présent fragmenté, faire le lien entre une musique perse traditionnelle, un rituel ancien de l'ère des Zoroastriens et les notions spirituelles du livre sacré « Avesta », tout en mouvement, la pièce explore la danse contemporaine perse.

DU 31 MAI AU 02 JUIN/ JAPON

Programme partagé avec :
Mitra Ziaee Kia (IR) / Sina Saberi (IR) / Ji Yeon Yang (KR) / Oona Doherty (IE) / Vania Vaneau (BR)
 
 

© Bozzo

Matou

Solo – 17 minutes

Chorégraphie : Ruri Mito

Ruri Mito fait disparaître la figure humaine pour ne plus se concentrer que sur le corps, sa matérialité, ses formes, explorant les possibles, ceux contenus aussi dans le mot « matou » qui en japonais veut dire à la fois porter, se frotter, rouler, enrouler. Concernant cette pièce, la chorégraphe et interprète dit : « Je ne peux pas voir tout mon corps de mon vivant. Les tissus qui forment mon corps ne cesse de se renouveler et un jour ils disparaîtront. » C'est ce mystère qu'elle tente d'examiner sous toutes les coutures, se prenant comme objet d'observation, comme un animal qui observerait comment la mue le transforme en quelque chose de neuf.

DU 31 MAI AU 02 JUIN/ CORÉE

Programme partagé avec :
Mitra Ziaee Kia (IR) / Sina Saberi (IR) / Ruri Mito (JA) / Oona Doherty (IE) / Vania Vaneau (BR)
 
 

© Ji Yeon Yang

Meteor

Solo – 15 minutes

Chorégraphie : Ji Yeon Yang

Le processus de la naissance humaine et sa mort, harmonie paradoxale dans la vie qui est squameuse mais belle, sale mais brillante, blessante mais joyeuse. Monologue du corps, la pièce évoque l'être humain transcendant, une vie d'étoiles filantes, une météore.

DU 31 MAI AU 02 JUIN/ IRLANDE

Programme partagé avec :
Mitra Ziaee Kia (IR) / Sina Saberi (IR) / Ruri Mito (JA) / Ji Yeon Yang (KR) / Vania Vaneau (BR)
 
 

© Oona Doherty

Lazarus and the birds of paradise

Solo – 8 minutes

Chorégraphie : Oona Doherty

Oona Doherty adopte un langage corporel qui fait partie de sa marque de fabrique en tant que native de Belfast. Il s’agit du langage des rues hostiles, de la peur et de l’agression, un voile fin de vulnérabilité qui dissimule une posture provocante. Ce solo est un condensé de la jeunesse du nord et de l'enfer qu'est l’ennui. Une tentative de raviver les stéréotypes oubliés, défavorisés dans un clair-obscur lumineux de Caravage. Pour que les petits voyous, les truands, les gitans, les équarrisseurs, deviennent des oiseaux du paradis.

DU 31 MAI AU 02 JUIN/ BRESIL

Programme partagé avec :
Mitra Ziaee Kia (IR) / Sina Saberi (IR) / Ruri Mito (JA) / Ji Yeon Yang (KR) / Oona Doherty (IE)
 
 

© Gilles Aguilar

Blanc

Un danseur et un musicien live – 45 minutes

Chorégraphie : Vania Vaneau

Entre la performance, le concert et la danse, Blanc puise ses racines dans les origines brésiliennes de la chorégraphe et sa rencontre avec la culture européenne. Issue d’une recherche sur les rituels de transe chamaniques, Blanc questionne l’exposition du corps aux flux de cultures, d’histoires, d’énergie et d’émotions qui le traversent. Accompagnée par Simon Dijoud à la guitare, Vania Vaneau se prend au jeu du travestissement à l’aide de costumes chamarrés pour déployer dans l’espace les différentes couches dont l’Homme se pare comme autant de peaux et de masques.

INFORMATIONS PRATIQUES

Le festival a lieu du 12 mai au 17 juin 2017

Dans différents lieux de Seine-Saint-Denis

Renseignements et réservations/

01.55.82.08.01
reservations@rencontreschoregraphiques.com
www.rencontreschoregraphiques.com
 

L'association Centre international de Bagnolet pour les œuvres chorégraphiques a été créée à l'initiative de la ville de Bagnolet et du Département de la Seine-Saint-Denis, avec le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles d'Ile-de-France - Ministère de la Culture et de la Communication.