Saison 2018/2019

DU 14 AU 17 NOVEMBRE / Création de texte

Du mercredi au samedi à 20h30 / Relâche le jeudi soir

Représentations scolaires les 15 et 16 novembre à 14h
Durée 1h
 
 

© Philippe Delacroix

 

Avec
Julie Pilod
Julien Masson
Philippe Thibault (musique)

Lumière
Philippe Sazerat

Création sonore
Philippe Thibault

Création plastique
Valérie Lesort

Photographie
(Light painting)
Michel Séméniako

Scénographie
Véronique Bellegarde

Administration
Valentine Spindler

Service de presse
ZEF -Isabelle Muraour

Daniel Danis est représenté et publié par L’Arche Editeur

Résidence de création
au Colombier
de mai à novembre 2018
 

rencontre avec l’équipe de création
le vendredi 16 novembre

À l'issue de la représentation
En coproduction avec Le Colombier, La Cie Le Zéphyr présente
 
CARDAMONE
Texte inédit de Daniel Danis
Mise en scène Véronique Bellegarde
 
 

Synopsis

Cardamone est une mineure isolée, issue d’un conflit territorial. Elle dessine et vend ses BD pour survivre. Un jour, elle trouve dans la rue “une petite sans nom“.Sur la route de l’exil, elle affronte avec elle, le froid, la glace, l’égarement. Curcuma, un autre jeune marcheur sans terre, drôle et inventif, va la guider. Il lui montre “les pieds-de-vents“, ces rayons de lumière, qui, aidés par le vent, traversent les nuages et descendent jusqu’à l’horizon. Dans une forêt, Cardamone rencontre la Guerre, se bat avec elle et lui blesse un œil avec son crayon à dessin. La Guerre revient et bombarde. Cardamone, gravement blessée, lutte pour sa survie, tandis que Curcuma meurt. Dans un entre deux mondes, sa grand-mère lui apparait. Elle vient lui parler, lui donner l’envie de vivre…

Cardamone est un conte cruel traversé de magie, de poésie, de drôlerie et de joie de vivre.
C’est une histoire de mineurs en errance, d’entre-aide entre jeunes et de résilience. Il s’agit de réparer l’enfance abîmée pour un passage à l’âge adulte apaisé. Cardamone vit un moment sensible de métamorphose où tout parle et où la rencontre de l’autre est déterminante. La jeune adolescente deviendra une jeune femme. Ce chemin-là, pour elle, se fait en parallèle d’un déplacement d’un pays à l’autre.

Le projet de mise en scène est conçu pour deux acteurs et une poupée-marionnette évolutive. Autour du texte, se construit un roman graphique et sonore.

 

Propos/ Daniel Danis

Où cette fiction se déroule-t-elle ?
Au Québec, en France, dans les Balkans, ou ailleurs et surtout
en-dedans de soi...
Le lieu principal de Cardamone, c’est le dire.

Le dire-théâtre, s’il se trouve, débute du sol jusqu’à la bouche de ma main mentale, s’inscrit sur un papier de fable jusqu’à la mémoire des comédiens qui, de leurs lèvres laissent s’échapper depuis leur gorge, des nuages d’humidité si denses qu’une telle concentration de vagues successives des éléments dits, fera naître des turbulences violentes jusqu’à une tempête archaïque, invisible pour les uns, ressentie pour les autres. Je n’écris pas, le théâtre de ma langue est un acte humide, j’essaie de bâtir de miniatures océans oubliés, d’y répandre des filets et remonter à la surface des mots grouillants et écaillés avec des corps nourriciers pour peut-être mieux saisir les rages et les au secours d’amour de la communauté des miens terrestres.

 

Processus de travail

Cardamone a été écrit par Daniel Danis pour la comédienne Julie Pilod et la metteure en scène Véronique Bellegarde.

Daniel Danis et Véronique Bellegarde ont échangé sur le langage scénique, sonore et visuel de Cardamone pendant le processus d’écriture. Le projet s’est construit avec des allers-retours entre l’auteur et la metteure en scène : une résidence d’écriture, des laboratoires artistiques et pédagogiques, des rencontres en France et à Montréal.
Lors de passages au plateau avec des jeunes acteurs, la dramaturgie a été nourrie par le jeu concret des situations, le rapport des corps dans l’espace, les résonances musicales de la langue.
Cette création s’inscrit dans la continuité d’une rencontre entre deux artistes qui a commencé avec la mise en scène de Terre Océane de Daniel Danis par Véronique Bellegarde (MC2 Grenoble et Théâtre de la Ville) puis à la Mousson d’été sur un travail théâtral et musical de son texte L’île saline.
En décembre 2016, Daniel Danis adapte son poème dramatique Traces pour une performance que Véronique Bellegarde réalise en lien avec des peintures dans la galerie d’art contemporain Jousse à Paris (exposition Farbenlehre de Claude Bellegarde).

 

Production Le Zéphyr/Véronique Bellegarde, compagnie soutenue par la Drac-Île de France/ Ministère de la Culture.
Coproduction Le Colombier / Cie Langajà Groupement (Bagnolet).
Avec le soutien de la CITF (Commission Internationale du Théâtre Francophone), du FIJAD - Fonds d’Insertion pour Jeunes Artistes Dramatiques, D.R.A.C. et Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, du Conseil des Arts et Lettres du Québec, de Cap*-La Fabrique (Coopérative Artistique de Production).
Partenaires Les Coups de Théâtre (Festival international des arts jeune public de Montréal-Québec), la Compagnie Daniel Danis-Arts/Sciences (Montréal), La Mousson d’hiver.