Saison 2021/2022

Résidence de création - Coproduction Le Colombier
DU 12 AU 16 OCTOBRE 2021

Du mardi au samedi à 20h30 / Relâche jeudi 14 octobre au soir
Représentation en journée le jeudi 14 octobre à 14h
Durée 45min
Accessible dès 8 ans
 
 

© Jean-Baptiste Bucau

 

Danse
Manon Parent

Lumières
David Kretonic

Production management
Mélanie Fréguin


Résidence de création
au Colombier
Avec le soutien
de la DRAC Île-de-France
 

Mercredi 13 octobre
Rencontre

Avec Ioannis Mandafounis
et Manon Parent
À l'issue de la représentation
 
En coproduction avec Le Colombier, La Cie Ioannis Mandafounis présente
 
SCABRO
Concept et Chorégraphie Ioannis Mandafounis
 
 
 
 

Dans Scabro, la danseuse Manon Parent dévoile les aspects profonds de sa personnalité au regard du public. Elle passe du mouvement, aux émotions, aux états, de manière fluide, organique, et quasi immédiate, sans filtre ni jugement.
Se laisser être vue.x.s dans tous nos états, une liberté rarement prise, que ces états soient émotionnels ou physiques, c’est le noyau de Scabro, c’est le partage d’une intimité, une intimité qui explose.

Toutes les cellules de l’interprète semblent vibrer aux différentes fréquences émotionnelles qui la meuvent.
On peut se demander s’il s’agit d’états réels ou fictifs, de mémoires du passé, d’une histoire personnelle dévoilée, car sans être pourtant un récit, la danse de Manon raconte, elle communique avec tous et tout l’espace comme le ferait la parole.
Scabro questionne ainsi la place de la narration en danse contemporaine, son utilité, sa forme, son intégration, et en propose ici une version singulière qui est à la fois complètement abstraite et complètement concrète. L’interprète elle-même se trouve au centre de cette « histoire » qui narre les alignements de son corps, sa psyché et ses émotions.

Le solo est accompagné en partie par des œuvres de Maurice Ravel et Claude Debussy, ce qui renforce le caractère parfois cinématographique de la pièce. Le dialogue rythmique, de couleurs et de textures qui s’établit entre la musique et la danse - qui demeure libre, indépendante et imprévisible - crée une continuité qui semble complètement naturelle et emmène les spectateurs dans ce qui pourrait être un film d’art et d’essai, version « live ».

 

Production Cie Ioannis Mandafounis
Coproduction Pavillon de la Danse-Genève (Suisse), Théâtre Le Colombier-Bagnolet (France)
Soutiens Ville de Genève, République et Canton de Genève, Pro Helvetia-Fondation suisse pour la culture, Loterie romande, fondation Stanley Thomas Johnson, fondation Ernst Göhner.

 
 
Lien sur le site de la Cie
Lien sur des vidéos de la Cie

PARCOURS PUBLIC / GRATUIT SUR RÉSERVATION

SAMEDI 16 OCTOBRE À 18H

PROJECTION d'un film documentaire sur la méthodologie développée par Ioannis Mandafounis
 

Une méthodologie d’improvisation, de création de mouvement et de chorégraphie instantanée.
Cette méthodologie a été créée en réponse à certaines problématiques rencontrées aujourd’hui dans la danse contemporaine et plus particulièrement avec l’utilisation de l’improvisation à des fins chorégraphiques et performatives.
Dans ce film nous traitons de sujets tel que :
- Présenter une pièce improvisée qui puisse être reçue par le spectateur comme une pièce écrite, avec le même aplomb et la même solidité qu’une pièce écrite.
- Comprendre la nécessité de cette approche et les enjeux esthétiques qu'elle engendre.
Cette méthodologie peut être appliquée pour d'autres médiums artistiques tels que le théâtre et la musique.

 

IOANNIS MANDAFOUNIS / Chorégraphe

 
 

En 2004, il fonde la Lemurius Company à Athènes avec laquelle il crée plusieurs pièces. En 2007, il crée pour l’Opéra d’Athènes une nouvelle version de L’Après-midi d’un Faune, qui dissocie la musique et le mouvement. En 2007, il commence sa collaboration avec Fabrice Mazliah, chorégraphe avec qui il crée de nombreuses pièces qui sont présentées en Suisse, en Europe et en Asie. Ils créent ainsi le duo P.A.D. et la pièce HUE, produite par la Forsythe Company pour le Bockenhimer Depot. De leur collaboration naîtra la “Cie Projet 11” fondée en 2009 et le Collectif Ma- maza.
Leurs pièces et installations sont présentées et/ou coproduites par des lieux aussi prestigieux que le Théâtre de la Ville Paris (Fr), le Kunstenfestivaldesarts (Be), le Kunstlerhaus Mousonturm Frankfurt (De), la Forsythe Company (De), PACT Zollverein Essen (De), Kampnagel Hamburg (Ge), le Centre national de la danse - CND Paris (Fr), Desingel Antwerp (Be), Tanz Im August (De)...
Parallèlement, Ioannis Mandafounis multiplie les pièces en collaboration avec des interprètes et chorégraphes invités tels que Olivia Ortega, Nikos Dragonas, Katerina Skiada et Olivia Ortega , Elena Giannotti et Nina Vallon, Laurent Che- touane, Mikael Marklund et Roberta Mosca, Aoife McAtamney, Ossip Mandelstam, Elena Giannotti, Roberta Mosca et Bruce Myers, Emilia Giudicelli, Brice Catherin, le Corpus Ensemble, Antigone Frida et d’autres à venir.
Ioannis Mandafounis signe des pièces chorégraphiques pour diverses institutions telles que le Ballet Junior de Genève, la Manufacture de Lausanne, le TJG Theater Junge Generation, le Théâtre National de Grèce, il vient également de créer une pièce pour les danseurs du Grand Théâtre de Genève à l’automne 2019.
En 2015, l’Office Fédéral de la Culture lui décerne le prix de danseur exceptionnel 2015.

MANON PARENT / Interprète

 
 

Manon Parent a grandi et étudié à Paris. Elle étudie et pratique le violon et la danse depuis l’âge de 4 ans, au Conservatoire de Danse et de Musique de Bagnolet, puis en Classe à Horaires aménagés Danse avec le Conservatoire de Montreuil. Après être diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en danse contemporaine, et en violon classique, elle passe un an au Ballet Junior de Genève. Durant sa formation, elle interprète entre autres des pièces de Stijn Celis, Gilles Jobin, Emanuel Gat, Christine Bastin et Ioannis Mandafounis.
En 2011, elle obtient une bourse Fulbright qui lui permet d’aller poursuivre son apprentissage à New York dans la compagnie Cedar Lake et d’étudier le Body Mind Centering avec Amy Matthews. C’est aussi là-bas qu’elle rencontre l’artiste visuel et musicien Sto Len, avec qui elle crée le duo performatif et interactif « Saturn Dogs », musical et dansé, qui tourne aux Etats-Unis, en France et en Allemagne.
Installée depuis 2013 à Berlin, elle exerce le métier d’interprète dans les champs de la musique et de la danse, ainsi que celui de compositeur pour le théâtre, la danse, le cinéma et la télévision. Manon est à l’initiative du collectif pluri-disciplinaire Embody, qui investit le format de l’installation spécifique (ou incarnation), et la pratique de l’improvisation depuis 2012. Elle a également collaboré avec Su-Mi Jang et Miriam Siebenstädt sur le projet Red Monky, avec Anders Christophersen pour WSLS Records et avec Ioannis Mandafounis pour la création Sing the Positions. Elle danse pour Perrine Valli, Margot Dorléans (Confier, créé au Colombier en 2019), Kareth Schaffer, Ioannis Mandafounis et Sergiu Matis.