Saison 2010/2011

Les 3, 4 et 5 Juin 2011

Vendredi à 20h30/ Samedi à 15h et à 20h30 / Dimanche à 17h30 dans le cadre du festival "Entrez dans la danse"

 

©Fred Koenig

En coréalisation avec Le Colombier, la Cie Les Acharnés présente

APPARITIONS
Chorégraphie /Pierre Doussaint
Danse / Marianne Rachmuhl, Nathalie Tissot, Bertrand Saky, Pierre Doussaint
Performance Vidéo / Fred Koenig
Musicien Live / Valentin Mussou, violoncelliste-compositeur
Lumière / Walter Pace
 

De la matière brute de nos arts, de nos choix, révéler par l'expérience des émergences

D’ores et déjà les « images- constructions- propositions » du spectacle sont là : maquette fantastique, fleur qui donne sa chaire. Du gris d’une vibration sonore d’où naît un chant africain, rivages de nos terres d’exil qui nous appellent, nous ferons la traversée.

« le bar des exilés: La Jetée»
« la traversée: le passeur»
« le cabaret de l’aveugle»
« les dames blanches et la robe rouge»
« les experts » alias le singe, la vache, le coq et la grenouille, femme et non prince qui aurait du être embrassée
«Tout au bout de la jetée»

« Anima », « Animus », réalité des corps en transformations, baignés dans les images hallucinées de Fred Koenig, ces corps multiculturels composent un tableau tangible, violent et drôle, amoureux et fantasque.

L’intensité de la danse, la puissance, la fragilité des interprètes sont les matières qui donnent naissance à la chorégraphie. L’histoire que nous révèle ce voyage à travers le développement chorégraphique est aussi celle vécue par Pierre Doussaint et son parcours de chercheur du geste, de l’expression des corps. Son écriture contemporaine est imprégnée de ses voyages au pays des danses, africaines, butô, flamenca...

Valentin Mussou, violoncelliste est acteur du voyage, sa musique tend un fil précieux, d’une apparition à l’autre.

Il n’y a pas d’issue, seule l’apparition par sa fulgurance donne du sens à ce voyage sans fin, au goût de sang. Confisquée par le religieux, l’apparition nous est rendue par les arts, nous nous la réapproprions.

L’affirmation de l’ambivalence des sexes, de leurs glissements rêvés, sublimés, est l’étape nécessaire au voyage entrepris par les interprètes.
« L’énigme tient en ceci que mon corps est voyant et visible ». Merleau Ponty

Pierre Doussaint

 

Avec le soutien du Conseil Général d’Eure et Loir, du Théâtre de Chartres, scène conventionnée, de l’Atelier à Spectacle, scène régionale de Dreux agglomération, du festival Art’zimut. Remerciements à Laurent Gachet (« Karacena 2010 » Sale. Maroc) et à Germaine Accogny Cie Jantbi (l’Ecole des Sables. Sénégal). En coréalisation avec Le Colombier (Bagnolet). Remerciement à Yumi Fujitani, Laurent Gachet « Karacena 2010 » et à Germaine Acogny. Cie Jantbi - l’Ecole des Sables