Saison 2010/2011

Les 29 et 30 Mars 2011 à 20h30

 

En partenariat avec Le Colombier, L’Association Indisciplinaire(s) présente

CONCORDAN(S)E Edition 5

rencontre inédite entre un chorégraphe et un écrivain

concordan(s)e est une aventure singulière où un écrivain rencontre un chorégraphe, l'observe, l'interroge sur ce qui attise son désir ou besoin de créer.

Le propos de ces rencontres inédites est de découvrir sur un même espace et en parallèle, la pièce du chorégraphe et l'expression de l'écrivain sur cet acte artistique.

Pour cette édition d'autres rendez-vous à retrouver sur le site www.concordanse.com : des lectures performances dans les librairies du réseau libr'est, des dégustations littéraires au salon de thé La Loba (paris 20e), de nouveaux lieux partenaires de la manifestation… des rencontres… Et des surprises…

concordan(s)e est soutenu par le Conseil Général de Seine-Saint-Denis, le Conseil Régional d'Ile de France, la Direction Régionale des Affaires Culturelles / Ministère de la Culture et de la Communication, Beaumarchais-SACD, l'Escale du livre de Bordeaux, Le Pacifique I CDC de Grenoble, La Maison des écrivains et de la littérature. En partenariat avec Le Colombier de Bagnolet. Avec le soutien de micadanses-Paris, Le Centre National de la Danse - Pantin et Libre'Est, les librairies de l'est Parisien.

 

Programme au Colombier / Deux spectacles par soir

Lionel Hoche - chorégraphe / Emmanuel Rabu - écrivain

 
Lionel Hoche, chorégraphe

En 1992, Lionel Hoche crée sa première pièce « Prière de tenir la main courante » présentée au Festival International de Danse de Cannes. De 2005 à 2008, la Compagnie Lionel Hoche est en résidence à la Maison de la musique de Nanterre où elle réalise la triologie « Plexus/Praxis/Vortex » et « Pan! ». Elle débute en septembre 2010 une résidence à l'Opéra de Massy où elle présentera les pièces majeures de son répertoire. Elle crée également « Entrelacs » au Centre des Arts d'Enghien en octobre 2010. Une trajectoire qui reflète le désir de l'artiste de rester fidèle à sa passion pour le corps dansant, à son architecture et à celle du vivant dans sa dimension sociologique. L'humain et son environnement sont depuis toujours au coeur des projets que développe Lionel Hoche. Au delà du traitement chorégraphique, Lionel Hoche implique aussi son travail dans une recherche plastique et scénographique.

Emmanuel Rabu, écrivain et poète sonore

Il travaille sur l’agénéricité et les catégories indistinctes. Il a publié « moderne faculté des maîtres » (Poésie express, 2000), «Èv‐zone» (Editions derrière la salle de bains, 2002), « Tryphon Tournesol et Isidore Isou», (Editions du Seuil, 2007), «Cargo culte» (Editions dernier télégramme, 2007). Il a publié dans les revues Quaderno, Java, Avis de passage. Il crée et dirige plusieurs revues et collectifs : notamment PlastiQ (1999), une revue papier/cd (poésie et musique dites expérimentales) et Écrivains en série. Il travaille avec des musiciens et des plasticiens : michigan 21 (duo de musique électro‐acoustique avec laurent lavolé / guitare préparée, sampler, MD, voix, tapes et ordinateur), èv‐zone (quintet rock : percussions électroacoustiques, synthétiseurs analogiques, samplers, tapes), shopping (avec robonom, trio voix + synthétiseurs analogiques)...

 

Jérôme Ferron, Frédérike Unger - chorégraphes / Emmanuelle Pireyre - écrivain

 
Jérôme Ferron, chorégraphe

Il se forme aux techniques classique et contemporaine au CNSMD de Lyon. Après des débuts cantonnés aux rôles de prince charmant, il part à la découverte du travail d’artistes créateurs. Leur rencontre donne lieu au projet « étantdonné », mettant en commun leurs sens esthétiques et éthiques. Ils poursuivent dès lors le même but : l’expression sensible des idées. Amateurs d’art conceptuel, c’est dans le cinéma et les arts plastiques qu’ils puisent principalement leur inspiration.

Frédérike Unger, chorégraphe

Formée à la danse classique, elle envisage très tôt sa passion comme un possible débouché professionnel. C’est lors de son engagement au sein du Jeune Ballet de France , qu’elle découvre le travail de création auprès de chorégraphes invités. Dès lors elle renonce aux rôles de princesses et travaille auprès de compagnies indépendantes.

Emmanuelle Pireyre, écrivain

Elle alterne écriture de livres et diverses formes mixtes présentées dans des lectures publiques (textes incorporant des vidéos, schémas, conférence Powerpoint ...). Elle aime collaborer à des projets collectifs qui décalent l’écriture vers d’autres domaines, musique, théorie, radio. Maurice Nadeau a publié son premier livre en 2000 « Congélations et décongélations et autres traitements appliqués aux circonstances » qui avait obtenu le Prix Missives 1999. Puis en 2001 « Mes vêtements ne sont pas des draps de lit ». En 2006, elle publie aux Éditions Le Seuil « Comment faire disparaître la terre ? ». Elle travaille actuellement à deux prochains livres : « Féerie Générale » et « Foire Internationale ».