Saison 2011/2012

LES 8 ET 9 OCTOBRE 2011 A 20H30 - Dimanche à 17h00

 

© Thomas Brosset

En coréalisation avec Le Colombier, la Cie Les Singuliers présente

HODJA - CHORUS DE BABIOLES POUR UN MANIPULATEUR SINGULIER
 
Conception et écriture/ Ilka Madache et Vincent Berhault
Mise en scène/ Ilka Madache
Interprétation/ Vincent Berhault
Conception intermédia/Vincent Rioux
Régie générale et lumière / Jean Louis Portail
 

Un archiviste, compilateur obsessionnel, évolue dans un univers absurde.
Ce personnage solitaire n’est pas un conteur, il prend la parole, les objets ou les sons comme des matières qu’il manipule dans l’instant.

Sur le mode du conférencier passionné, il invite chaleureusement le public à le suivre entre l’illusion et le réel sur les traces de Nasreddin Hodja, célèbre figure de la littérature orale turque, triviale et subtile à la fois, une expression décalée où l’anti-raison devient un des moteurs de la création.

Éloge de la folie, de la sagesse et de la liberté de l’être, une course effrénée pour s’emparer d’une légende.
"Et si toute l’histoire du monde se concevait comme la biographie d’un seul homme"

Production / Cie Les Singuliers. Coproductions / La Maison des métallos (Paris) - La Brèche, CRAC de Basse Normandie - Espace Périphérique (Ville de Paris - Parc de la Villette) - Centre Culturel Français d’Istanbul. Coréalisation / Le Colombier (Bagnolet). Aide à la création / DMDTS – Avec le soutien de la DRAC Ile-de-France et de Cultures France

 
Dimanche 9 octobre à 17h, 15 invitations proposées aux habitants de BAGNOLET. Réservation indispensable au 01 43 60 72 81.

HORS LES MURS /Centre-Ville de Bagnolet

Dimanches 25 Septembre et 2 Octobre 2011 à partir de 10h30

La Cie Singulier présente

EXOTYPE
 
Conception et écriture/ Ilka Madache et Vincent Berhault
Musique et conception multimédia / Olivier Sens
Avec/ Vincent Berhault et Olivier Sens
 

Occupation du Centre-ville de Bagnolet (le marché et ses rues alentours) avec perturbations sonores et visuelles.

« Exotype » est une performance déambulatoire pour 2 personnages équipés de dispositifs nomades intercommunicants et un public invité à agir en direct sur les média diffusés.

Ils sont cybercrieurs, prédicateurs et collecteurs de déchets sonores.
Ils étendent les sonorités urbaines en les mixant avec des séquences préenregistrées.
Rencontres, croisements et traces sonores sont autant d’éléments qu’ils génèrent et récoltent pour nous ancrer dans leur propre temporalité.

Le public est invité à agir directement sur les personnages avec son mobile par l’intermédiaire d’un site, véritable télécommande en ligne, auquel l’accès est facilité par l’utilisation d’un flashcode présent sur chaque personnage.

Exotype questionne le concept « d’Homme Augmenté » : Biotechnologie, exosquelette, puce greffée au cerveau, androïde, cyborg et même la quête d’immortalité, l’Homme Augmenté fait parti de notre quotidien, il désigne les techniques liées à l’augmentation des capacités humaines en dehors de son évolution biologique naturelle.

Entre art numérique et art de la rue « Exotype » est une mutation foraine à l’écriture science-fictionnelle.

Dans le cadre de la résidence à Bagnolet, le projet Exotype est co-produit par le Conseil Général de Seine Saint Denis ainsi que la ville de Bagnolet