Saison 2011/2012

LES 29, 30 ET 31 MAI 2012 À 20H- AU COLOMBIER / Réservations: 01 55 82 08 01

 

Le Colombier accueille les

ANITA MATHIEU / Directrice du festival

Les artistes sont présents... il est parfois bon de l'affirmer, de le défendre dans un festival où la création contemporaine est un enjeu fondamental pour construire pas à pas une meilleure compréhension partagée du village monde, pour dire que le rôle de l'art est nécessaire dans nos lieux de vie.

A l'écoute du monde, entre le collectif et le singulier, d'autres scènes, des territoires artistiques, des sphères personnelles où la poésie du quotidien, les tensions du réel révèlent des paysages cosmopolites et déplacent nos certitudes.

L'association Centre international de Bagnolet pour les œuvres chorégraphiques Seine-Saint-Denis a été créée à l'initiative de la ville de Bagnolet et du Département de la Seine-Saint-Denis, avec le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles d'Ile-de-France - Ministère de la Culture et de la Communication.

CROATIE / MARJANA KRAJĂC / Solo annulé pour raisons de santé

© Iva Korencic

Short Fantasy about Reclaiming the Ownership over my Own Body

Solo - 25 min
Conception, Interprétation / Marjana Krajac
Dramaturgie / Marko Kostanic
Lumières / Bojan Gagic
Graphisme / Valentina Toth
 

Marjana Krajǎc part du principe qu'elle est propriétaire de son corps. Il est vivant grâce à sa présence. Il est confronté à d'autres corps, à la survie, à l'éducation... La danse est ici un moyen d'explorer comment le corps réagit face à ces différentes considérations.

Réalisation et sponsors / Ministère de la Culture de la Croatie, l'Office de la Culture de Zagreb, Institut du Mouvement de la Danse Croate, Zagreb Dance Center, Danceweek Festival, Teatro Viriato Viseu - Portugal, RE.AL Lissbon dans le cadre de W-Est_Where Programme, Uferstudio / Tanzfabrik Berlin.
Remerciements / Joȃo Fiadeiro, Petra Zanki, libela.org

ISRAËL / IRIS EREZ

© Bart Grietens

TEMPORARY

Solo - 17 min
Chorégraphie / Iris Erez
Interprétation / Maya Weinberg
Musique / Hanayo, Vanessa Paradies
Edition Musicale / Jeremy Berenheim, Yaniv Mintzer
 

Une danseuse dans son propre espace essayant de capturer le temps à travers le paradoxe de la destruction et la réalisation.

La première de Temporary a eu lieu à l'Operaestate Festival 2007, Bassano, Italie.

ESPAGNE /JANET NOVÁS

© Juan Adrio

Assistant
Ricardo Santana
Musique Originale
Haru Mori
Costumes
Juana Rodríguez
Lumières
Pedro Fresneda, Antón Ferreiro
Régisseur
Paloma Parra
Photographies
Piti Prieto, Juan Adrio
Vidéo
Tia Mardalina

CARA PINTADA

Solo - 53 min
 
Idée, Conception et interprétation
Janet Novás
 

"Mon corps comme un petit pays, comme un objet pour raconter des petites histoires qui se fondent en une seule. Bouches ouvertes, assoiffées, noyées dans leur propre plainte ou dans leur propre éclat de rire, sons ensorcelants et invisibles. Il n’y a qu’un but : sentir quelque chose, peu importe quoi."

Cara pintada parle de l’essence, de réel et du vrai qui fait bouger l’être humain.
Le corps se présente, dans ce cadre, comme un objet de plus, comme un récipient vide qui se remplit au fur et à mesure, se chargeant et se transformant jusqu’à perdre sa forme et se dissoudre dans son contenu. Les émotions voyagent à travers ce corps, qui s’expose sans peur, avec le seul but d’expérimenter ce qui se passe dans le moment présent, épuisant ses possibilités et se livrant à l’abandon.
Une série d’éléments se déploient tout au long de la pièce, nous introduisant dans un monde personnel qui se retrouve confronté à la force et à la fragilité.
La musique, les voix, les objets, les lumières et les ombres forment un jeu imaginaire qui s’incruste et se prolonge dans le corps, dévoilant, ainsi, les histoires qu’il contient, tombant dans un état d’absurdité, de ridicule et de surréalisme qui n’est soutenu par aucun élément narratif. C’est la foi que je place dans mes actions qui fait que tout acquiert son sens. Sans juger, sans attendre un résultat final. Les émotions se mélangent, se fondent et se confondent, il n’y a pas de limites pour arriver à sentir ce qui se passe sous la peau. Cara Pintada veut inviter le spectateur à s’introduire dans l’intimité de ses formes, dans l’intensité de ses gestes et dans le secret que ceux-ci dissimulent.

Collaboration / Provisional Danza (Madrid), Centro Cultural García Lorca (Bruxelles).

ÉVÉNEMENT / à l'issue de l'ensemble des représentations

Mercredi 30 mai

Rencontres avec Marjana Krajac, Iris Erez et Janet Novás
En collaboration avec la revue Mouvement

Attentive à tous les ressorts de la création contemporaine, Mouvement n’oublie pas ses premières origines du côté de la danse et s’associe passionnément à la programmation fidèle et défricheuse des Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis. A suivre au fil des rencontres avec les artistes et sur www.mouvement.net (chroniques, entretiens, vidéos).