Saison 2011/2012

DU 6 AU 8 AVRIL 2012

Vendredi et Samedi à 20h30 / Dimanche à 17h

 

© @Work Vincent Deslandes

En coréalisation avec Le Colombier, la Cie Le GrupO présente


ZONE DE COMBAT
De Hugues Jallon
Publié par Verticales. © Editions Gallimard 2007
 
Adaptation, Mise en scène
Melchior Delaunay
Assisté de
Mathieu Cirodde
 
Avec
Marie-Laure Baudain, Christophe Chêne, Laurent Frattale, Raymond Hosni
 
Lumière, scénographie
Melchior Delaunay
Création son
Mathieu Cirodde et Vincent Munsch

PROPOS PAR MELCHIOR DELAUNAY

La 911 cola tragedy est un tryptique qui se veut être une réflexion sur le 11 septembre. Après Putain c'est la guerre de David Rees, Zone de combat de Hugues Jallon est le deuxième volet.

Les attaques du 11 septembre ont modifiées et engagées l'Occident dans de nouvelles psychoses. Ses réponses des lois sur la sécurité intérieur d'un cynisme grave: recul des libertés, légalisation de la torture, spoliation des réserves arabes, enlèvements, nouveaux mensonges médiatiques... Le divertissement fait diversion face au mal qui nous accable, nous essayons de montrer notre satisfaction avec la consommation du vide.
Je m'interroge sur la vision et la perception du citoyen occidental. Comprendre son rôle aujourd'hui. Dépeindre une civilisation guidée par ses pulsions, ses peurs et ses émotions. Ses rapports avec le politique et la politique et surtout les médias, alors avec nous ou contre nous  ?

Le terrain de l'émotion n'est pas le terrain de la justice donc les Américains ne peuvent être les juges du 11 septembre. Le déni du fait est un trou autour duquel il n'y a que l'émotion c'est le contraire de la psych-analyse. Alors on ne soigne pas, cela va se reproduire, c'est la Zone de combat.

Note d'intention par LE GrupO

«  La zone de combat c'est une vision de la peur, la peur comme mal à combattre et comme attitude de survie  » (Citation de Ménéar / culture poing.com).
On va parler du fait, mais il est innommable, tout est Zone de combat. Le terrain de l'émotion n'est pas le terrain de la justice alors continuez à consommer, on s'occupe de vos émotions.

Il s'agit de mettre en scène, le couple, de manière métaphorique. Le couple est menacé par une attaque terroriste, un accident industriel, un accident domestique. Il fait appel à des thérapies à un discours solennel, à une chaleur enveloppante. Pour vivre on a besoin de conseil, d'audit, d'aide directe ils multiplient les groupes de paroles.
Il se ressource en allant faire sauter des charges dans des carrières à ciels ouverts en tirant au pistolet. Le couple court ensemble, s'évade, se retrouve en meute, court en ligne droite toujours à travers les jardins, traverse les autoroutes, respire enfin mais pour combien de temps.

Production / le GrupO. Projet financé et soutenue par Le Conseil Régional Basse Normandie, le département du Calvados ODACC, la ville de Caen, le Théâtre de Saint-Lô, le Panta Théâtre Caen, le CDN Normandie, Art Plume Saint-Lô, la compagnie Actea et le statut de l'intermittence. En coréalisation avec Le Colombier (Bagnolet).